RIMG1168

La lumière vive de cet après-midi, mettait à nu les prés fauchés et blondissait

les genêts en fleur, le coucou appelait au fond des bois, l'odeur douce

des foins flottait entre les haies bocagères, les papillons peuplaient

l'air de leur danse.

Françoise et Arlette, nos deux meneuses d'aujourd'hui, nous entraînent

sur le petit sentier qui montait entre des chênes et des châtaigniers

immenses, descendit dans des fonds ou murmurait la Moine, charmante petite

rivière bien connue de « l'Energie en Marche », puis se hissa sur un plateaux couvert de

bruyères avant de redescendre dans un vallon ou ronronnait le moulin  de Robat.

Il y avait encore des audains dans les prés et leur parfum poivré se mêlait

à celui des feuilles qui craquaient sous la chaleur avec un bruit de cosse

écrasée.

Juin s'épuisait en journées de grandes chaleur qu'un petit vent frais adoucissait

à peine.

Nous profitons d'une vue panoramique à 360° du haut de la motte féodale

ou Rémy nous affirme : ici, c'est le centre du monde !