RIMG1522

  Il était une fois...

Une petite fille née à Guéméné-Penfao dans les années 1950, qui avait décidée

de nous emmener dans sa « petite Bretagne » natale pour nous faire découvrir

la vallée du Don : pays de légendes au « rocher des amoureux »

C'était un matin d'octobre comme tant d'autres, la bruyère en fleurs teintait

de mauve les pentes au dessus des bois, les houx jalonnaient les chemins de

leurs boules rouges, les bogues des châtaigniers commençaient à s'ouvrir, ici

et là et les grands chênes laissaient pleuvoir sur la terre leurs beaux glands

étincelants.

Le vent portait l'odeur un peu âcre de la forêt en automne, sève, humus,

champignons, feuilles humides.

Après une montée bien raide, rien ne vaut cinq minutes d'arrêt pour

contempler la vue sur la vallée.

Il y a bien longtemps dans cette vallée du Don, en pays de Guéméné-Penfao,

des semeurs de lin eurent la désinvolture de se moquer d'une vieille femme

laide et à l'aspect misérable. Bien mal leurs en a pris, car il s'agissait de la

célèbre fée Carabosse et pour corriger les insolents, elle leur lança un sort :

« Rappelez vous,quel jour, à quel heure, vous avez ri de moi, car si

dorénavant vous semez votre lin à une autre heure, un autre jour, jamais, jamais,

vous n'en récolterez ! » C'est ainsi que naquit la légende de la Fée Carabosse.

A la fin de la rando, nous étions tous réunis autour de la grande table

de l' énergie en marche qui sentait si bon le gâteau au chocolat et le petit

vin frais de Dominique et Jacky.

Ah vingdiou, quelle belle rando !