RIMG1742

 

Pas moins de 20 randonneuses et randonneurs ont répondu à l'appel de Mijo pour

cette marche dans les environs de Beaupréau.

C'était un jour sans soleil lourd de gros nuages noirs qui devenaient menaçant.

La pluie s'est invitée dès le départ et le petit chemin qui serpentait à travers

la campagne n'était plus qu'un bourbier informe qui se fondait dans le paysage.

La pluie avait tout ravagé sur son passage : des trous boueux alternaient avec

des mottes de terres hérissées , comme si le sol avait été retourné durant la nuit

par un tracteur.

Un âne dégoulinant sous les averses, ruminait des rêves d'étable sèche.

L'eau n' en finissait plus d'imbiber l'air, de cingler les corps et les visages, de

crépiter sur le sol, de chuinter dans les sillons et de gargouiller le long des murs

et des fossés. On se réfugiait quelques instants dans une vielle grange tandis que

la haut des hordes de nuages boursouflaient le ciel.

Nous arrivâmes à la fin de la rando.

La pluie le compris : elle s'arrêta !...