RIMG2161

Un grand nombre de randonneurs ont répondu présent à l'appel de Dudu qui nous

propose de découvrir les Essarts le pays natal de son épouse: Odile.

Le terme Essarts à pour origine les grands déboisements du moyen âge,

nous raconte Dudu, il vient du verbe essarter, signifiant défricher.

On entrait dans une saison ou tout est beau, ou la lumière s'étire à l'infini,

une saison emplie de nostalgie et de crainte de l'hiver, ou les jours cours

n'en finissent pas.

Et pourtant il faisait chaud, très chaud.

On passe devant un lavoir ou nous faisons une halte à l'ombre.

Des nénuphars couvraient l'eau du bassin. Le mur du lavoir avait été rénové,

le toit étant resté debout, on avait l'impression d'entrer dans un refuge sûr

à l'abri de la brûlure du soleil.

Les oiseaux se réveillaient à peine dans la campagne, pépiant en rang sur

des branches d’où ils s'envoleraient sous peu pour d'autres cieux plus

accueillants que les brumes de l'hiver vendéen.

En chemin, des vaches rousses ruminaient à l'ombre des arbres.

Plus loin deux chevaux à la robe luisantes s'ébrouaient.

A la fin de la journée des éclats de rire montaient au fur et à mesure que

baissait le niveau du vin dans le cubi.