RIMG2235

Rendez-vous pris au parc de la Barbinière, à l'étang des Karuns.

D’emblée, nous sommes éblouis par la beauté surprenante du parc.

Des sapins centenaires ombrageaient le sol tapissé d'aiguilles rousses, des

bosquets de buis dégageaient leur parfum frais.

L'après-midi était propice à la promenade. Un mois de décembre doux et

pluvieux, les marcheurs étaient au rendez-vous.

Une randonneuse, un bâton à la main, retroussant le bas de son pantalon,

marchait avec une mine de chat qui ne veut pas se mouiller les pattes !...

Plus loin, un troupeau de vaches défilait dans un pré. L'odeur forte des lourdes

bêtes traversa le chemin. On pouvait suivre des yeux le balancement des croupes

anguleuses, au poil taché de roux.

L'homme est bien le seul animal qui devient l'ami des bêtes qu'il se propose

de manger !...