RIMG2329 (2)

Les randonneurs, sortirent du bourg, traversèrent la voie ferrée et s'engagèrent

sur le sentier qui, sur la droite de la colline conduisait à l'Hyrôme.

Ce petit sentier redescendait maintenant vers la vallée que les brumes avaient

enfin délivré. Au milieu coulait le ruisseau dont les rives étaient plantées de

grands arbres sur lesquels on devinait quelques plumets de feuilles.

Puis nous remontons la colline jusqu'à la « Croix Bergère » à travers le dédale

des pommiers du verger.

Plus loin, à l'étang de Coulvée, on se sentait en paix au bord de l'eau scintillante.

J'aime ces gouttes de soleil sur l'eau.

Au dessus de nos têtes, se dresse une maison en forme de pigeonnier avec

une avancée sur pilotis dominant l'étendue d'eau.

J'avais le poil, de mes bras et de mes jambes, qui s'est hérissé comme de la

limaille sur un aimant.

A la fin du parcours nous découvrons : « le jardin des planètes » : nous

rejoignons le soleil dans la coulée verte pour découvrir alors les différentes

planètes au gré du parcours pour atteindre à l'extrémité sud de l'étang de coulvée,

les limites de notre système solaire avec Pluton.